Kesla

Tout a commencé avec la pierre et Antti

Ou plutôt, tout a commencé avec Fordson Major. Au temps des chevaux, on maudissait les pierres, l’éternel fléau des champs de Finlande orientale, et on les contournait. Mais quand Antti Kärkkäinen, petit agriculteur à Rantasalmi, acheta sa première Fordson Major en 1954, il se mit à réfléchir à la façon de se débarrasser des pierres : en effet, avec l’arrivée de la technologie, on pouvait lutter contre elles. Antti était un malin, et il développa ses propres outils d’épierrage, car on n’en trouvait nulle part : on n’en était encore qu’au début de la mécanisation de l’agriculture finlandaise. C’est ainsi que naquirent un épierreur baptisé Antti-la-Pierraille et un crochet d’épierrage baptisé Grandgousier.

Antti Kärkkäinen, suite à ces inventions, se fit surnommer « Antti-la-Pierraille ». Les voisins voyaient bien que les inventions d’Antti fonctionnaient à merveille, et ils se mirent évidemment à en vouloir pour eux-mêmes. Elles furent donc fabriquées à quelques exemplaires dans l’atelier du village voisin, mais la demande  semblait aller toujours croissant.


De l’idée à l’entreprise : Rantasalmen Raivausväline

C’est ainsi qu’Antti Kärkkäinen décida de donner à la grange-séchoir de son exploitation une nouvelle destinée, et fonda le 19 août 1960 une entreprise du nom de « Rantasalmen Raivausväline », consacrée à la fabrication et à la vente d’outils d’épierrage. L’entreprise était donc née suite à une innovation technique.

C’est pour cette raison que, depuis les débuts de l’entreprise, les produits innovants et le développement de produits sont les pierres angulaires de l’activité de Kesla. Le produit suivant d’Antti était d’ailleurs également en rapport avec les pierres. La fourche d’épierrage, plus tard connue sous le nom de fourche Patu, conféra aux produits Kesla la solide réputation dont ils jouissent encore aujourd’hui.

À la fin des années 60 furent produits la herse à dents flexibles et le premier produit de sylviculture de l’entreprise, le traîneau forestier. À la mort d’Antti Kärkkäinen en 1969, son fils aîné Raimo devint directeur général. Il céda la responsabilité du développement de l’entreprise à son frère cadet Seppo en 1971. Il fallait notamment plus d’espace, de sorte qu’un déménagement s’imposait, tout d’abord à Joroinen pour quelque temps, puis dans la nouvelle halle industrielle de Kesälahti en 1974. Les premières exportations eurent lieu en 1972 et concernaient des fourches en direction de la Norvège.

Rantasalmen Raivausväline devient Kesla

Au moment du déménagement vers Kesälahti, le nom de l’entreprise fut transformé en Kesla Oy, allusion au nouveau siège social. L’espace qu’offrait Kesälahti était nettement plus important que précédemment, et facile à élargir au fil de la croissance de l’activité. On continua de développer de nouveaux produits, surtout en rapport avec la mécanisation de l’agriculture. En 1976, Esko Paajanen fut nommé directeur général. Le développement de Kesla connut un coup de fouet quand commença, en 1977, une étroite collaboration avec la coopérative Keskusosuusliike Hankkija. Les volumes de fabrication ont augmenté de manière considérable. La relation étroite de Kesla avec Hankkija et par la suite Hankkija Maatalous a duré pendant plus de trois décennies.

La Finlande est connue dans le monde pour son or vert, ses forêts. Ces dernières constituent pour les Finlandais une source de revenus depuis des générations. C’est ce qu’exprime également le fameux slogan de Kesla « La forêt nourrit tout un chacun ». La direction de Kesla a pris en 1979 l’importante décision de passer du champ à la forêt, des engins agricoles aux engins de coupe d’arbres. L’activité de la société a connu une croissance importante dans les années 1980, et le chiffre d’affaires s’élevait à près de 80 millions de marks à la fin de la décennie. Les engins forestiers firent de Kesla une vraie entreprise exportatrice. Pendant les années 80, les locaux de Kesälahti furent agrandis presque chaque année, au fur et à mesure que le volume commercial s’accroissait.

Kesla s’installa dans une nouvelle commune en 1984 en achetant à Ilomantsi l’usine de Kartekki Ky et en absorbant cette société. En 1988, l’activité de Kesla atteignit Joensuu, quand l’entreprise acheta à S.A.Tervo l’atelier mécanique de Karjalan Rautarakenne et des actions majoritaires dans Foresteri Oy. Grâce à cette acquisition, la gamme de produits de Kesla s’agrandit notablement, avec l’arrivée de grues pour grumiers et de grues industrielles. Kesla absorba plus tard Foresteri Oy.

En marche vers la bourse

À la fin des années 1980, il fut décidé d’agrandir le socle actionnaire de Kesla, et l’entreprise s’inscrivit sur la liste OTC de l’époque en janvier 1988. Kesla s’élargit au même moment à un domaine entièrement nouveau, quand la conception, la vente et la fabrication de plates-formes furent engagées en partenariat avec Rotator Oy. Au début des années 90, Kesla aussi fut touché par la crise, et il fallut procéder à des licenciements. Le noyau de l’entreprise fut cependant conservé, et quand la crise s’apaisa en 1993-1994, Kesla entama une nouvelle croissance dans laquelle les activités d’exportation jouèrent un rôle accru. La quantité d’exportations dépassa les ventes nationales pour la première fois en 1992, depuis lors elle a augmenté graduellement, jusqu’à dépasser aujourd’hui 70 % de l’activité de Kesla. Kesla a fabriqué ses derniers engins agricoles en 1995.

En 2000, Kesla a élargi ses compétences forestières à la bioénergie, en achetant les droits de production d’un broyeur à copeaux à un fabriquant allemand. Autour de ce broyeur et de ses brevets, Kesla a exploité ses compétences dans le domaine des structures métalliques comme celles des châssis de camions et des grues, ainsi qu’en matière de systèmes hydrauliques et automatiques, développant un des broyeurs les plus compétitifs de sa catégorie pour le découpage professionnel.

De l’entreprise isolée au grand groupe

Au début du mois de décembre 2005, Kesla Oyj devint un grand groupe, l’entreprise filialisant les activités de l’usine d’Ilomantsi en une filiale indépendante possédée à 100 % par Kesla Oyj, Kesla Components Oy. Par cette filialisation, on construisit pour Kesla Components Oy une base solide pour développer ses propres compétences commerciales et sa clientèle de façon indépendante, tout en favorisant l’objectif de croissance durable du groupe Kesla.

Kesla fonda en août 2006 sa première filiale à l’étranger, OOO Kesla, à Saint-Pétersbourg, en Russie. La filiale se retrouva cependant très vite en difficulté quand la crise mondiale du financement frappa l’Europe et la Russie en 2008, suite à quoi les activités de la filiale diminuèrent.

Kesla a présenté lors de la foire FinnMETKO 2006, à Jämsänkoski, sa nouvelle identité de marque et de produit. Les marques emblématiques PATU et FORESTERI, ainsi que leurs coloris, furent harmonisées sous la marque KESLA et dans un coloris gris-noir. L’harmonisation des marques d’entreprise et de produit ainsi que des coloris fit de Kesla un ensemble homogène d’un point de vue marketing, améliorant la visibilité de l’entreprise au niveau international, parmi les groupes clients et les autres parties prenantes.
À l’automne 2006, Kesla vendit son activité de plates-formes à une entreprise extérieure au groupe. Après la vente, Kesla s’est concentré sur un unique domaine commercial, les compétences liées aux technologies forestières, et sur son développement continu sur les marchés nationaux et internationaux.

En mai 2007, Kesla acheta le stock d’actions de MFG Components Oy. Cette entreprise de Tohmajärvi est une des principales entreprises finlandaises spécialisées dans la conception, la vente et la fabrication de produits et de solutions dans le domaine de la transmission. Avec l’achat de MFG Components Oy, Kesla a renforcé le rôle de sa filiale Kesla Components Oy en tant que fournisseur de systèmes industriels. Les compétences et capacités conjointes des deux entreprises favorisent la croissance de leur clientèle. À l’automne 2008, Kesla Components Oy est devenu une branche de MFG Components Oy.

En février 2012, Kesla a enregistré Kesla GmbH au registre allemand du commerce. Cette filiale détenue à 100 % par Kesla a commencé ses activités au 1er mars 2012 à Sinzheim, en Allemagne du sud. Kesla GmbH est l’investissement ponctuel le plus important de l’histoire récente de Kesla pour s’internationaliser sur les importants marchés centre-européens de la sylviculture et du recyclage. Cette filiale est responsable de la vente et de la commercialisation des produits du groupe d’engins forestiers de Kesla aux revendeurs allemands et aux partenaires industriels. Elle est également responsable du service après-vente des produits.

À l’issue de nombreuses rencontres, Kesla a signé en 2015 avec le Brésilien Argos l’accord de collaboration Argos-Kesla. Argos-Kesla fabrique certains produits KESLA dans sa propre usine pour les marchés locaux.

Comment une petite entreprise est-elle devenue un géant ?

En 2016, Kesla a signé un accord de coopération avec AGCO Group Valtra et avec Dalby Group Techmat, afin de développer des accessoires pour tracteur compatibles avec Valtra et de fournir des solutions de recyclage de grue.

Les difficultés dans la moitié des années 2010 ont permis au personnel de Kesla de réaliser la nécessité d'un changement. Kesla a alors rationalisé ses activités en intégrant des composants de produits finis de l'usine de Ilomantsi dans la société mère au cours de l'été 2016. Les ressources ont été centralisées sur le segment des machines forestières en mettant fin au segment du système d'atelier d'usinage et en vendant l'activité de fabrication de MFG Components Oy à Kotka Power Tech Oy en septembre 2017. MFG Components a continué de fonctionner au sein du Groupe comme importateur de produits de transmission d'énergie.

Afin de passer au niveau supérieur en partant d'une entreprise de 40 millions d'euro de chiffre d'affaires, il était nécessaire d'avoir une vision motivante, un système de gestion plus clair et plus systématique, une profonde connaissance des besoins des clients, et des produits innovants qui apportent une valeur ajoutée pour les clients. La restructuration du groupe s'est également poursuivie dans le segment des machines forestières. La gestion des pièces de rechange de la filiale allemande Kesla GmbH a été centralisée en Finlande et la structure des coûts de la société a été réduite. La structure organisationnelle de la société mère du Groupe Kesla a été modifiée de sorte que la majorité du chiffre d'affaires du segment des machines forestières soit constituée de trois segments : camion et grues industrielles, équipements d'abattage d'arbres et équipements de tracteur, définis comme des secteurs commerciaux à but lucratif, chacun ayant sa propre direction nommée et ses principaux membres déterminés par les diverses activités. Les activités commerciales sont prises en charge par le marketing après-vente et les opérations conjointes communes de l'entreprise.

Kesla bénéficie aujourd'hui de plus de 55 ans d'expérience

Pendant plus de 55 ans, Kesla s'est développé pour devenir un partenaire industriel international, prospère et respecté. Elle possède trois usines en Finlande, une société de vente à l'étranger et vend à plus de 35 pays, ses exportations représentant plus de 60 % des activités de la société. Kesla compte près de 234 employés. En dépit d'être une société internationale et cotée en bourse, Kesla continue d'être une entreprise familiale dotée de systèmes décisionnels flexibles et d'activités humanocentriques. Les actions A de Kesla sont cotées au NASDAQ Helsinki Oy, stratégie grâce à laquelle Kesla compte près de 1 500 actionnaires.